Particuliers : une assurance bateau non obligatoire mais qui peut s’avérer utile

Les assurances bateaux et leurs garanties ne constituent pas une obligation pour le propriétaire. Sa souscription peut cependant se révéler essentielle en cas d’accident ou de dégradation. Celle-ci ne demande évidemment pas l’obtention d’une couverture complète, mais le simple fait de bénéficier d’une assurance minimale traduit déjà une sécurité supérieure en plus de sérénité pour les personnes à bord du navire.

L’assurance bateau : la couverture optionnelle

Par rapport aux professionnels qui doivent souscrire légalement une assurance de responsabilité civile, l’assurance d’un bateau n’est pas obligatoire pour les particuliers. Cela implique qu’en cas de problèmes, ces derniers prennent le risque de ne pas être couverts et ne seront donc pas indemnisés. Les bateaux stationnant au sein d’un garage ne sont d’ailleurs pas intégrés dans l’assurance habitation et demandent une assurance spécifique tout comme la voiture.

Il faut cependant noter que l’action d’amarrer son bateau au niveau d’un port nécessite obligatoirement la possession d’une assurance responsabilité civile. L’assurance facultative concernant la navigation fluviale, maritime ou plaisance peut alors s’avérer incontournable en termes de dommages engendrés à autrui dont le plaisancier peut en ressortir coupable.

Les garanties à inclure

Mise à part l’assurance de responsabilité civile qui couvre uniquement les dégâts causés aux tiers, il existe de nombreuses options de garanties permettant de s’indemniser en cas de sinistre. En effet, si le bateau requiert notamment des réparations importantes, l’assurance corps de navire peut être primordiale car les frais des réparations sont souvent onéreux. L’assurance rapatriement couvre, quant à elle, le propriétaire à travers la prise en charge de son assureur concernant les frais de sauvetage ou de secours.

Les avantages d’une assurance bateau peuvent également s’étendre aux garanties pertes et avaries qui couvrent plusieurs risques en même temps (incendie, vol, naufrage, etc.), ou aux vices cachés si le propriétaire a réalisé l’achat d’un bateau aux caractéristiques frauduleuses. Enfin, la garantie déplacements terrestres indemnisera la propriétaire pour les éventuelles dégâts causés par le remorquage du bateau.

À quelle valeur assurer son bateau ?

L’établissement d’assurance demandera généralement au client de lui indiquer la valeur d’assurance du bateau au moment de la souscription du contrat. Celle-ci devra être fixée précisément selon la valeur économique du bateau accompagnée des accessoires et des aménagements indispensables. Le montant indiqué représentera ainsi la limite d’engagement de la compagnie d’assurance et le contrat portera sur une durée d’un an. Il est toutefois possible de demander une garantie s’appliquant uniquement sur la durée d’utilisation du bateau.

Prix, devis, contrats : comment comparer les différentes assurances bateau ?
De quelles garanties ai-je besoin pour mon bateau ?