Wakefoil, wakesurf, wakeskate : les autres nuances du wakeboard

Les adeptes de sports nautiques et de sensations fortes ont trouvé leur bonheur dans le wakeboard. C’est une pratique qui ne cesse de se développer depuis sa création et qui a mis sur pieds différentes disciplines comme le wakefoil, le wakesurf ou le wakeskate. Focus sur le wakeboard et ses nuances.

Le wakeboard en quelques mots

Littéralement, le wakeboard signifie « planche de sillage ». Pourtant, il désigne à la fois le matériel utilisé qui est la planche et la pratique elle-même. C’est une version améliorée du ski, permettant de se déplacer latéralement dans l’eau tout en effectuant les mêmes mouvements que les autres sports extrêmes et de glisse. Le wakeboard consiste à s’élancer dans l’eau (mer ou lac), à prendre de la vitesse et glisser sur la surface de l’eau. Tracté par un bateau à moteur, un téléski-nautique ou un treuil, le wakeboarder effectue les figures souhaitées qui sont identiques à celles du surf ou du snowboard mais à une vitesse nettement plus supérieure. En principe, le matériel utilisé est la planche sur laquelle sont fixées des chausses, toutefois, il peut varier en fonction des autres disciplines.

Pourquoi le wakeboard ?

Par rapport aux autres sports de l’extrême et de glisse, le wakeboard et ses disciplines sont devenus les plus célèbres ces dernières années. Les raisons de cet engouement sont nombreuses. Tout d’abord, il s’agit de l’activité nautique qui sécurise le plus les riders car ils sont maintenus par une corde au bateau qui se trouve à proximité en cas de besoin. Ensuite, il s’agit s’une activité sportive à part entière qui permet d’améliorer le système cardio-vasculaire, d’évacuer le stress tout en brûlant les calories. Et finalement, il permet de découvrir les limites du corps humain en termes d’équilibre, d’agilité, de souplesse et de force.

Les nuances du wakeboard

Toutes les activités ont leurs propres techniques et matériels. Toutefois, elles procurent toutes la même sensation de glisse et de liberté sur l’eau tant recherchée par les riders. Le wakefoil est une dérivée du wakeboard qui se distingue principalement par l’utilisation d’une planche qui est surmontée par un hydrofoil. La planche n’étant donc pas en contact direct avec la surface de l’eau, cela accentue la sensation de voler. Il se pratique sur une eau calme, en mer ou sur un lac. D’un autre côté, le wakesurf consiste à surfer sur la vague produite par le bateau. Le surfer ne se tient à la corde que pour se lancer et prendre de la vitesse et reste derrière le bateau pour profiter des vagues produites par celui-ci. Il utilise ainsi la même technique et la même planche que les surfers traditionnels. Enfin, le wakeskate se distingue particulièrement par l’utilisation d’un matériel voisin de celui du skateboard. Recouverte d’une matière adhérente (grip ou mousse plastique) sur sa surface supérieure, la planche est spécialement conçue pour se maintenir collé au rider afin de mieux effectuer les figures tout en s’élançant le plus haut possible dans l’air.

Quelle formation suivre pour apprendre la voile ?
Les différentes formules pour faire du bateau